“l’ours épuisé par sa psychothérapie ”